Respectez enfin vos propres médias!

317
3283
Spread the love

Comme Macky Sall, certains africains courent- ils après les médias étrangers en ignorant les initiatives de leurs compatriotes?

À chaque débat, nous faisons les mêmes démarches en vain pour donner la parole à ceux qui sont censés représenter les Sénégalais. Pour notre débat de ce samedi 18 avril sur les difficultés des étudiants Sénégalais à l’étranger, nous avons sollicité pour éclairer les sénégalais le premier responsable des étudiants en France Emile Bakhoum . Ce dernier n’a pas jugé nécessaire de nous donner une réponse.
Nous avions déjà sollicité également Moise Sarr pour apporter sa contribution lors de notre dernier débat sur les sénégalais de l’extérieur sans obtenir aucun retour là aussi. Le pire c’est que certains penseront qu’on ne donne la parole qu’à l’opposition, pourtant seule à nous répondre favorablement.
Nous avons déjà dénoncé ici en live qu’il est honteux que nos hommes politiques courent après les médias étrangers et ignorent les initiatives locales faites par des compatriotes. Les mêmes faits sont dénoncés par les confrères sénégalais concernant les interviews accordés par le Président Macky Sall à France 24 au détriment de la presse locale. La dernière en date, l’entretien avec la dite chaîne ce samedi 17 avril. Chez IKNEWS, l’égalité est un principe cher. Un président français s’est-il une fois rendu dans les locaux de la RTS pour répondre à une interview ?
Cette différence de traitement est déplorable. Pour cause: permettre aux médias locaux de se développer en répondant favorablement à nos sollicitations est indirectement synonyme de création d’emplois pour la jeunesse pour nos pays
Ce sabotage par certains de nos élus est l’une des causes de ce grand handicap en matière d’information sur le continent au grand dam de nos citoyens .
Si les causes sont multiples, parmi elles, est-il exagéré de parler d’un complexe? Ceux qui refusent de te répondre se dépêchent de répondre aux médias étrangers, une attitude qui n’honore pas en tout cas le Sénégal. Et ceux qui refusent de te répondre aujourd’hui étaient bien contents lorsque nous étions les seuls médias présents lors de leurs conférences et leurs campagnes électorales : IKNEWS et l’ensemble des confrères sénégalais de Paris. Aucun autre grand média étranger n’a jamais fait un déplacement pour eux lors de la campagne électorale ou à l’occasion des points presse de l’APR. On peut décliner une invitation mais donner une réponse même négative est une élégance.
Certes, nos médias n’ont pas 50 ans d’existence mais nous avons fait les mêmes écoles et obtenu les mêmes diplômes que nos confrères d’ailleurs.
Les autres ont de grands médias parce que leurs dirigeants ont mis les moyens nécessaires sur la table et ont misé sur les ressources humaines de leurs pays pour bâtir des empires à travers le temps.
En Afrique, c’est le contraire car malheureusement nos dirigeants n’ont toujours pas compris que l’information a plus de valeur qu’un billet de banque.
Ibra Khady Ndiaye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here