Sénégal: Bes Du Niak France réponde au commissaire Cheikhna Keïta

0
107
 Michel Neyret ressuscité, l’ogre du Tisse renaît de l’opprobre : un commis-serf en quête de preuves
Un ancien malfaiteur rappelant cruellement à Michel Neyret  sulfureux ex n° 2 de la PJ lyonnaise se permet de donner des conseils à un homme aussi valeureux que Serigne Mansour SY DJAMIL dont le seul tord est de se soucier de la dignité d’un citoyen de surcroît représentant du peuple, ça verse dans le comique et la mauvaise Foi.
Dans son intervention, le malfrat indic de la mafia sahélienne opérant au Sénégal a appelé au Silence le Président Djamil sous le prétexte de sa casquette religieuse. Quelle inculture !!! Le prophète PSL a dit : «ne fait pas partie de ma communauté, tout Musulman qui s’abstient des affaires qui touchent les croyants». Or Ousmane SONKO fait partie de ces croyants qui porte très haut le flambeau de la Foi car réfuter son honnêteté , sa droiture, son intelligence et sa détermination pour un Sénégal prospère relève tout simplement du nihilisme que le bon sens interdit à un homme de cultures unanimement apprécié par les assoiffés du Savoir et non les assoiffés des avoirs.  Rappelons que ce flic véreux a été radié de la Police Nationale pour avoir terni l’image de ce corps d’élite qu’est l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS). En effet ce goulot utilisait sa position pour faciliter le trafic de stupéfiants contre commissions.
Pourquoi voulez vous le condamner avant le jugement ?
Serigne Mansour Sy Djamil a insisté sur la présomption d’innocence de son collègue  Ousmane Sonko puisqu’aucune condamnation n’a été prononcée contre Lui jusqu’à présent.
Aussi le président Djamil soucieux du sens de l’éthique dans l’adversité politique, a insisté lors de son intervention sur la nécessité d’instaurer un débat politique saint tenant compte des priorités du pays dont la gestion de la deuxième vague de la Covid 19 est la plus absolue. Préoccupé par la préservation de la Paix au Sénégal pour garder notre influence au niveau du voisinage, il appelé les acteurs à plus de retenue et le respect du principe de la contradiction dans une démocratie qui vit . Cette posture sage, responsable et véridique est un apophtegme pour toute personne éprise de Justice qui place le Sénégal au centre de ses préoccupations. Dire le le contraire ne nous surprend pas Commis-serf , vous avez voulu transformer l’Ocrtis en un ogre de Tisse au sens sénégalais du Terme.
Dr Boubacar SECK
Secrétaire chargé de la Communication de Bes Du Niak France

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here