Sénégal : L’épée de Damoclès pèse toujours sur Sonko

177
5291
Spread the love
Sonko inculpé et mis sous contrôle judiciaire
L’affaire Sonko – Adji Sarr est loin de connaître son épilogue. Le juge du premier cabinet Samba Sall en a décidé ainsi. En quoi renvoient ces deux termes : inculpation et contrôle judiciaire. La réponse ou la tentative de réponse à cet énigme nous permettra de mieux appréhender la situation.
Selon plusieurs observateurs, cette mesure va apaiser la tension que connaît le pays depuis quelques jours.
L’inculpation signifie que le juge ouvre une information contre Sonko. Il a l’obligation de se présenter devant le juge toutes les deux semaines. A dire vrai, Sonko ne peut plus quitter le territoire national sans son autorisation.
Quid du contrôle judiciaire ? Sonko étant soupçonné d’une infraction, est libre durant cette phase d’enquête à l’attente de son procès. L’étau se desserre. Tant mieux.
Néanmoins, le leader de Pastef est toujours visé par deux procédures. La première concerne le viol et la menace de mort. Si ces faits sont avérés, il est passible de sanctions pénales.
La deuxième, c’est la participation à un mouvement insurrectionnel. Les observateurs sont sceptiques et l’Assemblée va se prononcer dans les prochains jours.
Aujourd’hui, un vent d’apaisement souffle et la tension faiblit par endroit. Les autorités ont réussi en partie à désamorcer une bombe.
Quoi qu’il en soit, le contrôle judiciaire est un épée de Damoclès qui pèse sur le premier des patriotes. Le processus de désescalade avec la levée de la garde à vue de Sonko et de ses coaccusés pourraient atténuer à mettre fin à cette série de manifestation.
Loin sen faut, il faut reconnaître que la situation est latente. Il appartient aux forces vives et aux médiateurs de tenir un discours ferme à cette jeunesse pour quelle regagne leurs concessions. Il faut élever la voix pour favoriser une manifestation républicaine. Le discours tant attendu du Président de la République devrait mettre l’accent sur les solutions de sortie de crise. Le Père de la Nation est assujetti à un devoir d’appel à la paix, au calme et à la sérénité.
Demba Arame NDIAYE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here