Zoom sur l’Association Kër à Dijon. Marie Louise Faye, Fondatrice et Directrice de Kër/ L’organisme oeuvre pour l’Insertion par l’Activité Economique, visant l’inclusion professionnelle de personnes en situation de précarité.

1
218
Spread the love
En compagnie de l’un des premiers sénégalais de la ville de Dijon, Hyacinthe DIOUF,  Iknews est allé à la rencontre des femmes de l’association Kër et de sa directrice Marie Louise Faye, Diplômée ingénieur en industries agroalimentaires à  l’Ecole Nationale Supérieure en Industrie Alimentaire Section Industries Alimentaires Régions Chaudes de Montpellier, actuel Montpellier SupAgro.

Cet organisme  a pour finalité la création de dispositifs innovants en lien avec le secteur de l’Insertion par l’Activité Economique, visant l’inclusion professionnelle de personnes en situation de précarité sur le territoire dijonnais.

« Notre premier dispositif, KER traiteur et comptoir éthique est un service traiteur-catering conventionné Atelier et Chantier d’Insertion qui vise particulièrement l’inclusion de femmes issues de parcours de migrations en valorisant les recettes de leur pays d’origine. L’agrément atelier et chantier d’insertion nous permet de proposer un Contrat d’insertion à chaque femme. Nous proposons à ces femmes éloignées de l’emploi, faute de qualification, d’une maitrise suffisante du français ou de pouvoir concilier vie privée et vie professionnelle, de coconstruire une offre commerciale de recettes authentiques et savoureuses caractérisées par leur identité culinaire.
Notre intention est la rencontre autour de la cuisine du monde entre les femmes immigrées qui sont passionnées par la cuisine, qui veulent en vivre, et raconter leur culture et des Hommes qui aiment découvrir le monde et s’évader le temps d’un repas. Les femmes que nous ciblons ont entre 20 et 60 ans, certaines n’ont pas fait d’études et d’autres ont un Bac+5. Elles sont issues pour la plupart des Quartiers Prioritaires de la Ville de la métropole Dijonnaise. Elles sont : Bénéficiaires du RSA, Demandeurs d’Emploi de Très Longue Durée, Reconnue de la Qualité de Travailleurs Handicapés, Parent Isolé, réfugiée statutaire.
Derrière chacune de ces femmes, ce sont des histoires incroyables qui inspirent courage et résilience. Cette opportunité donnée à ces femmes est une opération de justice sociale, afin:

– d’agir sur les représentations stéréotypées envers ces femmes pour une intégration durable et réussie

– de conjuguer culture culinaire du pays d’accueil et promotion des traditions culinaires du pays d’origine

– de créer une dynamique interculturelle

Le versant associatif, prend en charge l’insertion sociale et professionnelle. Nous résolvons les freins à l‘accès à un emploi ou à une formation, en recourant à différents outils :

– la formation FLE, numérique, confiance en soi, prise de parole en public, médias training.

– la plateforme mobilité de la mission locale.

– la formation en interne : cours sur les techniques culinaires, hygiène et sécurité alimentaire, design culinaire.

– la formation en alimentation responsable : s’approvisionner en circuits courts, les produits de saison, la politique de réduction de déchets en cuisine.

– la formation en entrepreneuriat : comment lancer et gérer son entreprise dans la filièrhttps://youtu.be/KfzCYmed84Ye alimentaire. »
Marie Louise Faye, Fondatrice et Directrice de l’Association KeR  avec Hyacinthe DIOUF
Ancien élu local à Dijon jusqu’en juin 2020.
Consultant,  Secrétaire général de la fédération nationale des maisons des Potes.
Président de la Diaspora Afro Antillaise de Bourgogne Franche Comté.Amicale Franco Sénégalaise de Bourgogne Franche Comté.

Par Ibra Khady Ndiaye Envoyé spécial d’IKEWS à Dijon.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here