Contribution:  ADRESSE DU PRÉSIDENT À LA NATION: ÔDE À L’EMPLOI . Par Ben Yahya SY Convergence des Cadres Républicains

0
216
Spread the love
Comme à l’accoutumée, le Président s’est adressé à la Nation à la veille du 61 ème anniversaire marquant notre accession à la souveraineté internationale. Ce discours survient aussi dans un contexte particulier avec des événements ayant conduit à une dizaine de morts suite à l’irresponsabilité d’un concitoyen qui a préféré embrasser le pays plutôt que d’aller répondre à une convocation de la Justice pour une affaire de mœurs.
Le Président, à travers son allocution, a prouvé s’il en était encore besoin, qu’il est un homme d’Etat accompli doublé de celui qui est à l’écoute des pulsions au cœur du Sénégal. Cette allocution de très haute facture peut-être analysée sous l’angle du triptyque de la cohésion nationale, paix et sécurité et autonomisation des jeunes et des femmes.
Notre cohésion nationale a été « griffée » pour des intérêts bassement personnels alors qu’elle constitue un défi majeur pour beaucoup d’Etats au lieu d’être en action pour une justice sociale dans un projet purement républicain. Faire Nation, vivre et travailler ensemble a été rappelé par le Président, Gardien de la Constitution d’un pays marqué par les liens de cousinage à plaisanterie et un métissage multiséculaire qu’aucune ambition politique ne doit bouleverser.
Tandis que la paix et la sécurité sont le socle de tout développement et notre pays de par sa position géostratégique et son rôle dans les organisations sous-régionale, régionale et internationale doit œuvrer pour un développement humain en corrélation avec la fortification de ses frontières face à certaines menaces, et surtout depuis les découvertes des potentialités gazière et pétrolière. Malgré les changements de paradigmes constatés dans les relations internationales au début des années 90, la sécurité nationale ne peut être négligée dans la construction de la paix aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières.
La jeunesse et les femmes sont toujours sa préoccupation depuis 2012. C’est ainsi qu’à côté des infrastructures lourdes, beaucoup d’efforts ont été consentis pour la création d’emploi, la formation, l’entrepreneuriat et les activités génératrices de revenus en leur direction.  Un signal fort a été donné le 8 mars dernier avec la réorientation d’allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards sur 3 ans dont 150 pour cette année avec le programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes avec un conseil présidentiel qui va s’appuyer sur des données issues des réalités des terroirs et de manière inclusive. L’équité territoriale n’a pas été oubliée avec un simplification des procédures et des guichets uniques départementaux sous forme de pôle-emploi et entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes. En outre les 80 milliards sont alloués au recrutement de 65000 jeunes à l’échelle nationale avec un quota de 5000 enseignants pour tous les ordres d’enseignement, la langue arabe et les daras modernes y compris. La convention Etat-Employeurs pour les filières agricole et l’agro business sera revue à la hausse avec 15000 emplois à créer et une allocution qui passera d’un à 15 milliards. Le Data Center de Diamniadio avec son inauguration prochaine constituera une avancée significative en terme de souveraineté digitale. Autant de mesures et réorientations pour les jeunes et femmes sont le gage que le Chef de l’Etat est à l’écoute dans le souci permanent du devenir de notre patrie et de ses composantes sans lesquelles aucun progrès ne se fera. Par la même occasion, il nous démontre qu’un Sénégal de tous, un Sénégal pour tous reste le seul credo qui vaille. Ceux ou celles qui emprunteront une autre voie seront jugés par le tribunal de l’Histoire.
C’est pour nous l’occasion de réaffirmer notre engagement plein et entier auprès de SEM Macky Sall. Les esprits dérangés qui distillent de fausses informations sur notre supposée « frustration » perdent leur temps et leur énergie et étalent leur méchanceté gratuite, leur jalousie maladive et leur manque de culture politique. Nous sommes membres de la CCR France et nous sommes un des piliers de la structure qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Notre militantisme n’est nullement lié à un quelconque avantage; bien au contraire. Notre cursus politique a été façonné par les années de braise, notre référence et qui le sera ad vitam aeternam, c’est le Grand Maodo, Père véritable de notre indépendance.
Ben Yahya SY
Convergence des Cadres Républicains

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here