La Construction: les pièges à éviter. Les conseils de professionnels et notre analyse

0
662
Spread the love
La Construction: les pièges à éviter.
L’acquisition et la construction au Sénégal sont un véritable parcours du combattant. Si ce genre de financement  de projet d’une vie s’avère très difficile, les propriétaires sont souvent à la merci d’entrepreneurs, de maçons, d’ouvriers qui malheureusement ne sont pas tous honnêtes . La signature de contrat et les recommandations ne sont pas synonymes de garantie d’une construction réussie.
Comment éviter les nombreux problèmes, les litiges et les arnaques?
Éléments de réponses dans ce sujet avec Abdoul Kassé, Directeur de la Banque de l’Habitat du Sénégal, Hamady DIENG, Directeur Général de l’Agence de construction des Bâtiments et Édifices publiques et Abdourahmane BALDE Juriste Fiscaliste DG AB PARTNERS SAS
`
La construction est loin d’être un long fleuve tranquille. De l’achat du terrain aux finissons, il y a des risques considérables.
Comment éviter les désillusions et éviter de faire de votre projet de vie un véritable cauchemar? Pour cela, même si le risque 0 n’existe pas, il y a plusieurs préalables.

Les recommandations, la signature de contrat avec un professionnel et les vérifications sont-elles suffisantes pour éviter les mauvaises surprises?

Pour avoir des réponses nous allons dans un premier temps à la rencontre de 3 professionnels….Abdoul Kassé, Directeur de la Banque de l’Habitat du Sénégal, Hamady DIENG, Directeur Général de l’Agence de Construction des Bâtiments et Édifices publiques et Abdourahmane BALDE Juriste Fiscaliste DG AB PARTNERS SAS
Ils nous donneront dans un premier temps leurs conseils et dans une seconde partie nous vous apporterons quelques informations…Il n’ y a donc jamais assez de précautions

La signature d’un contrat

Si la signature d’un contrat en bonne et du forme devrait vous garantir la tranquillité pour la réussite de votre projet, il est important dans le contrat de préciser entre autres une chose importante pour la durée des travaux. Si dans votre accord avec votre maçon ou votre entrepreneur vous avez convenu d’un délai très précis, il est très important de fixer d’une part une période de retard certes mais au-delà de ce délai, il faut absolument que l’entrepreneur ou le maçon s’engage à vous payer des pénalités. Faute de cette clause dans le contrat, ce dernier ne risque absolument rien une fois votre argent dans sa poche et commence alors pour vous une véritable souffrance.

Dans plusieurs cas, le maçon ou l’entrepreneur fait du soul bou ki, souli bouki. Il vous demandera d’attendre, car il n’a plus d’argent; il va vous promettre de reprendre votre chantier tel ou tel jour, chose qu’il ne fera plus. Car vu que vous l’avez déjà tout payé, il n’ a plus aucun intérêt pour vous. Si au début de votre projet, il est certes clair pour vous que vous ne devrez jamais payer l’intégralité de la somme dûe, certains savent très bien si prendre. Une fois votre chantier à l’arrêt, ils vont vous demander après leur absence de l’argent pour acheter une ordonnance, pour eux, pour leur femmes ou pour les enfants. D’autres justifient les problèmes par la hausse des prix des matériaux de construction par exemple même si cela ne doit plus vous concerner dans la mesure où dans votre contrat, l’entrepreneur s’est engagé à faire l’ensemble des travaux sur un montant bien précis. Ce qui veut dire que quelque soit les variations des prix, cela ne doit plus être votre problème.
Si dans certaines cultures l’oralité, la parole d’un homme a beaucoup d’importance, pour éviter les mauvaises surprises, exigez la signature de contrat avec chaque intervenant, ce qui vous permet d’avoir non seulement une traçabilité de vos engagements respectifs, mais aussi de détailler les travaux concernés. Certains ouvriers n’hésiteront pas à refuser de réaliser certains travaux qui vous paraissent pourtant évidents dans un bâtiment tel  que l’avant d’une porte, d’une fenêtre…D’autres peuvent se réfugier derrière la hausse des prix des matériaux de construction pour ne pas terminer vos travaux malgré la signature d’un contrat. En effet, une procédure judiciaire étant longue et coûteuse, de nombreux propriétaires préfèrent abandonner les poursuites  » té bayai ak yalla » comme on dit dans le jargon. Ce qui est aux yeux de certains entrepreneurs ou maçons une victoire mais loin de là.
Le respect du matériel sur le terrain

Plusieurs personnes interviennent dans un chantier.  La finition est un moment sensible. Si la protection du matériel déjà installé vous paraît une évidence, c’est loin d’être le cas pour de nombreux ouvriers. Certains  travaillent sans prendre des précautions pour respecter les sanitaires déjà installés, ou autres objets de valeur. Votre vigilance là aussi doit être de taille. Ils doivent avoir le réflexe de nettoyer aussi après chaque passage. En matière d’argent le contrôle n’exclut pas la confiance, restez vigilant sur le matériel de construction acheté. Le cas échéant si vous tombez sur un artisan sans scrupule, il n’hésitera pas à subtiliser votre ciment, le fer, le matériel électrique, la peinture. Le vol dans les chantier est un fléau, certains retirent même les fils électriques déjà installés. L’existence d’un gardien ne vous épargne pas forcément de ce mal. Pour cause dans une société oû la morale et les croyances sont en berne, une minorité d’individus  peut causer beaucoup de dégâts.

Il ne reste qu’à vous souhaiter de tomber sur de belles personnes, honnêtes et compétentes pour relever les nombreux défis de votre projet de construction.
Une mission difficile de nos jours mais pas impossible.
Par Ibra Khady NDAYE Iknews Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here