Manifestation: aucun père de famille ne souhaite enterrer son fils. Par Demba Arame Ndiaye

6
6408
Spread the love
Tout d’abord une compassion à nos victimes. Aucun père de famille ne souhaite enterrer son fils. La douleur est ressentie.Il faut que nul n’en ignore. L’appel à la raison et à la sérénité doit sonner comme un leitmotiv. Il est temps d’agir pour que le calme et la sérénité reviennent dans ce pays déclaré urbi comme orbi comme celui de la  »téranga légendaire ». Cela ne devrait pas être un vain mot. Le peuple sénégalais, dans sa diversité ne doit pas basculer dans cette spirale de violence sans fin.
Dans l’absolu, chacun doit prendre ses responsabilités : les avocats, les magistrats, les journalistes, le peuple et les différents protagonistes. La liste est loin d’être exhaustive.
Les trois cités en premier ont un dénominateur commun : le code de déontologie. Pour le peuple, le code de conduite doit s’ériger en règle.
Ces différents codes ne sauraient être bafoués à cause d’une tension qui découle d’une affaire privée. Et le moment est favorable pour les vendeurs d’illusion qui s’illustrent en donneurs de leçons. D’autres, comme kokoumbo, pour paraphraser Aké Loba sont à l’affût. Qui, plus est ne sont d’aucune utilité pour nous.
Reconnaissons le, nous sommes en crise. Pour cette raison, l’objectif de ce pamphlet n’est point de faire un diagnostic. D’autres moments me permettront d’y revenir amplement.
Au moment où j’écris ces lignes, le peuple gémit. La situation est polluée. La tension est vive. Nous sommes en danger. Avouons le.
A la jeunesse de mon pays, je ressens votre désespoir et je pense que votre message est compris. N’oubliez pas que vous êtes le fer de lance de cette nation.
Revenez à la raison car la stabilité n’a pas de prix.
Notre pays tant admiré par sa stabilité et sa cohésion ne doit pas sombrer.
Aux autres forces tapies dans l’ombre, les dangers qui nous guettent ne vous épargneront. Nous serons tous embarqués dans la galère.
Aux dirigeants de ce pays de toute obédience confondue, entamez un dialogue franc et sincère. Tous les segments de la nation sont interpellés.
Aux médias, le principe de la liberté d’information ne vous soustrait pas, en ces moments de crise d’enfiler votre boubou de patriote.
Et enfin au Chef de l’État, le Père de la Nation, vous détenez en partie les clés de la solution. Ce qu’on attend de vous, c’est la capacité et la lucidité de renouer le fil du dialogue.
Par Demba Arame Ndiaye Journaliste

6 COMMENTS

  1. Howd juѕt wanted to givge you a quick heads ᥙр. Τhe text in yiur сontent seem
    to bе running οff tthe screen inn Safari. I’m not suгe if tһis
    іs a format issue oг sometһing tο do with web breowser compatibility ƅut I thoᥙght I’d
    post tο let you know. Thhe style and design lo᧐k gгeat though!
    Hope yoou get the рroblem resolvd soon. Kudos

    Feel free to visit my blog post үүнийг үнэгүй унш

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here